« Si vous aimez la vie, ne perdez pas de temps, 
car le temps est ce dont la vie se compose » 

UNE AVENTURE HORS NORME

Les Chinois l’ont surnommé « Aigle Noir », les Africains "Le Bruce Lee africain", les européens "Le Chinois noir"… L’histoire de Maître Dominique Martin Saatenang (DMS) est une aventure hors norme, celles d’un camerounais parti un jour d’Afrique pour la Chine bousculer l’ordre établi d’un art martial ancestral et vivre un destin exceptionnel.

DMS  est né dans le village de Bafou au Cameroun dont son grand‐père est roi. Dès l’âge de 8 ans, le prince commence à jouer dans l’équipe de football de son école élémentaire. A 10 ans, le footballeur en herbe devient capitaine de l’équipe de l’école. C’est alors qu’il voit pour la première fois à l’écran le film de Bruce Lee « Opération Dragon », suscitant une vocation immédiate de pratiquer les arts martiaux.

Défiant alors les pressions et attentes familiales, DMS  débute au collège la pratique du Wushu et entre à l’école des « Tigres Noirs » avec le secret espoir d’aller en Chine pour terminer sa formation....

PALMARÈS 

2010

Trophée de la IVth Mediterranean Wushu Cup / Médaille d’or à l’International Cup Open

2006

Médaille d’or obtenue à la compétition internationale de wushu à Hong Kong. Deux fois médaillé d’argent pour le Cameroun au Championnat du Monde de Wushu Traditionnel à Zhengzhou. Médaille de bronze pour le Cameroun au Marathon International du Mont Huang Shan.

2009

Médaille de l’UNESCO pour son parcours atypique sans dopage / Élu au Panthéon du Sport camerounais

2004

Médailles d’argent et de bronze pour le Cameroun lors de la Compétition Internationale de Tai Chi Hangzhou

> 2002

Médailles d’or et d’argent pour le Cameroun lors de la Compétition Internationale de Wushu à Hong Kong en 2002, 2004 et 2006 

Facebook
INSTAGRAM
UN DESTIN HORS NORME

Maître Dominique Saatenang est un ancien sportif de haut niveau, vice champion du monde de kung fu wushu, arbitre international et chorégraphe de spectacle. Il est le premier africain à avoir été formé au Temple Shaolin. Il est, depuis 2011, Ambassadeur culturel du Temple de Shaolin. Parallèlement à sa carrière dans les arts martiaux, il est vice-président de la Fédération des investissements Chine-Afrique et chef d’entreprises.

MaÎTRE
DOMINIQUE
SAATENANG