cinéma

LE BRUCE LEE
AFRICAIN

Ancien sportif de haut niveau formé au Temple de Shaolin et à l’Université de Sport de Pékin, la Chine l’inspire spirituellement, sportivement et artistiquement. Dominique Saatenang collabore avec l'industrie du cinéma et du théâtre en tant que cascadeur, chorégraphe de scènes de combat, créateur de « fusion »  entre des ballets africains et le wushu. A Paris, il est formé par Hélène Zidi, au Laboratoire de l’Acteur. A Londres et à Los Angeles, il suit régulièrement des master class d’art dramatique.

 

Plusieurs grandes chaînes internationales (PBS, CANAL+, CCTV, Tianjin TV, etc) lui ont consacré des documentaires sur son parcours.

LE CINÉMA,
SA SOURCE D'INSPIRATION

Le Kung Fu était un rêve d’enfant. Le cinéma est son rêve de grand. « Si vous aimez la vie, ne perdez pas de temps, car le temps est ce dont la vie est composée» disait Bruce Lee. Les mots de l’idole et icône résonnent dans la bouche de Dominique Saatenang pour qui le cinéma est la vie. Point de départ de la sienne lorsqu’il découvre au Cinéma Omnisport de Douala le célèbre « Opération Dragon ».

Le cinéma traverse aussi sa vie depuis de nombreuses années tant sa vie fascine. Cinéastes et journalistes lui consacrent en effet régulièrement des documentaires hagiographiques. (« Le Bruce Lee africain », un 52’ réalisé par David Lai pour Tianjin TV, « African Kungfu Prince » pour PBS...).
 

Bercé par les films d’action et d’arts martiaux, passionné par le Septième Art, initié aux classiques par ses amis comédiens et ses professeurs d’art dramatique, le Bruce Lee africain se forme à ce nouvel art avec détermination et discrétion jusqu’à en perdre ses contours, semblable à l’eau qui coule. Mais nulle méfiance à l’égard de l’eau qui dort.

Amoureux du monde et complice de ses rôles, le jeune comédien de nature philanthropique donne tout ce qu’il est et tout ce qu’il a, chaque fois qu’il monte sur scène.

Son objectif : gagner le cœur de ses rôles pour mieux trouver celui des spectateurs.

Facebook
INSTAGRAM
UN DESTIN HORS NORME

Maître Dominique Saatenang est un ancien sportif de haut niveau, vice champion du monde de kung fu wushu, arbitre international et chorégraphe de spectacle. Il est le premier africain à avoir été formé au Temple Shaolin. Il est, depuis 2011, Ambassadeur culturel du Temple de Shaolin. Parallèlement à sa carrière dans les arts martiaux, il est vice-président de la Fédération des investissements Chine-Afrique et chef d’entreprises.

MaÎTRE
DOMINIQUE
SAATENANG